Archives pour la catégorie Actualités

Actualités générales

Hommage à Clément Guion

Le monde à bas je le bâtis plus beau. Aragon

C’est avec une profonde tristesse que nous avons appris la disparition ce samedi 11 mai de Clément Guion qu’on appelait affectueusement Titi.
 
Clément Guion deuxième à gauche au conseil municipal et troisième à droite devant le ministère
du Logement avec une délégation conduite par Léo Figuères et le député Guy Ducoloné.


Clément Guion deuxième à gauche à une manifestation pour la couverture du périphérique
et à droite à côté de Catherine Margaté élue maire et Léo Figuères.

Jeune ouvrier parisien, il fut très tôt militant de la Jeunesse Communiste et responsable de cette organisation. En 1965 Léo Figuères sollicita le jeune Clément pour qu’il rejoigne la liste aux élections municipales de Malakoff. Fier de cette confiance, ce jeune de 24 ans se révéla un élu actif et il lui fut confié rapidement des responsabilités au sein de la direction municipale en devenant maire-adjoint dès 1971.
Il fut un des représentants de la cause ouvrière au sein du Conseil municipal et participa à apporter le soutien de la ville aux travailleurs de Malakoff des usines Thomson, l’Oxhydrique, Walran, Ragonot, des ateliers RATP… en lutte pour leurs salaires, et conditions de travail, contre les fermetures d’usines et la désindustrialisation de la commune.

Comme maire-adjoint puis comme président de l’OPHLM, il participa à la modernisation de la ville tout en veillant à conserver la mixité sociale par le développement d’un urbanisme qui a permis la construction de logements sociaux, les réhabilitations, pour empêcher la spéculation immobilière et l’expulsion de locataires. C’est à cette tâche qu’il employa son énergie avec tous les élus pour faire de Malakoff une ville toujours plus solidaire, sociale et accueillante avec le souci d’être en contact direct et permanent avec les habitants pour agir au mieux au service de la population.

Comment oublier qu’il fut un opposant au colonialisme et à la guerre d’Algérie. Comme appelé il participa avec les soldats du contingent à déjouer le putsch des généraux fascistes en 1961 qui voulaient attenter à la République.

Clément Guion c’était aussi le militant communiste, fidèle à ses idéaux de jeunesse qui ne renonça pas à l’objectif de sortie du capitalisme et à l’avènement d’un nouvel ordre social, malgré les difficultés, les modes, les slogans de la pensée dominante comme des discours qui sous couvert de modernité abandonnent l’essentiel.

Si Clément Guion fut un proche collaborateur de Léo Figuères il était aussi son ami et celui de sa famille, il faisait partie du comité de parrainage de l’association Amis de Léo Figuères – ALF ce dont nous étions honorés. Nous nous souviendrons de Clément comme d’une personne  de conviction, affable, ouverte au dialogue, proche des gens avec qui on avait plaisir de discuter et de partager tous les petits moments qui font qu’on ne les oublie pas.

Nous ressentons de la tristesse, nous perdons un ami, un camarade. Au nom de tous les adhérents de notre association nous présentons nos condoléances émues à son épouse Michèle, à ses fils Thierry et Didier, à sa famille. Nous partageons leur peine et nous serons auprès d’eux lors du dernier adieu à notre ami et camarade Clément Guion ce
vendredi 17 mai à 15h30 au cimetière communal de Malakoff
(33 Bd de Stalingrad).

Il demeure beaucoup à faire et à refaire
Mais le chant consacré à la juste louange
Reste béni.
Jean Marcenac

Pour l’histoire : à propos de la victoire sur le nazisme

L’Humanité, Vendredi, 10 Mai, 2019

Contre-feux. Lors des commémorations officielles ou évocations historiques, comme le 8 mai, le rôle de l’URSS dans la victoire contre le nazisme est trop souvent minoré.
Le premier ministre Édouard Philippe présidera la cérémonie internationale qui doit clôturer le 75e anniversaire du Débarquement en Normandie, le 6 juin prochain, a annoncé lundi le gouvernement.
Le président Emmanuel Macron devrait être pour sa part présent avec le président Donald Trump à la cérémonie franco-américaine prévue au cimetière de Colleville-sur-Mer (Calvados). La Russie ne serait pas invitée à la cérémonie internationale. L’Allemagne est, elle, invitée, selon Geneviève Darrieussecq, la secrétaire d’État auprès de la ministre des Armées. Pourquoi depuis une dizaine d’années la Russie est-elle à ce point boudée ou carrément évincée de toutes les cérémonies officielles ? Et surtout, pourquoi son rôle majeur est-il aujourd’hui effacé du tableau des pays ayant permis de vaincre la barbarie nazie ?

Où sont passés les plus de 27 millions de morts soviétiques, soit plus de 16 % de la population, dont plus de la moitié étaient russes ? Qui parle encore du tournant de la bataille de Stalingrad durant la Seconde Guerre mondiale ?

Faut-il rappeler que l’Allié soviétique, en dépit des purges staliniennes qui avaient notamment décimé avant-guerre l’état-major de l’Armée rouge, a payé le prix fort pour terrasser la bête immonde ? Ne l’oublions jamais. N’en déplaise à ceux qui rejouent l’histoire aujourd’hui, l’Europe n’aurait pu se libérer sans l’Armée rouge et les peuples de l’Union des Républiques socialistes soviétiques (URSS). Cette éviction du rôle des Russes et de l’URSS dans la victoire des Alliés, le 8 mai 1945, et dans la capitulation des troupes nazies pourrait s’apparenter à du révisionnisme historique, lorsqu’on sait que peu aujourd’hui (re)connaissent même ce rôle, alors qu’au sortir de la guerre, une majorité de Français plaçaient l’Union soviétique parmi les pays libérateurs.

Pierre Chaillan

Vendredi 29 mars, Malakoff rend hommage à Léo Figuères

À l’occasion du vernissage de l’exposition « Léo Figuères, un homme debout, 1918-2011 » dans les halls de l’Hôtel de Ville, la municipalité de Malakoff par la voix de sa maire Jacqueline Belhomme et du président d’ALF, Michel Cibot ont rendu hommage à Léo Figuères. Il a été retracé sa vie, ses engagements, son action à la tête de la municipalité pendant 31 ans et son œuvre comme écrivain.

Pour Michel Cibot « Léo nous a laissé une analyse lucide du socialisme réel et il considérait que le socialisme doit continuer d’être perçu comme une issue à la dérive vers la catastrophe annoncée. Il appelait à inventer la société socialiste et humaine du XXI siècle. »
Michel Cibot, président d’ALF présente l’exposition.

Cette exposition consacrée à Léo Figuères est visible jusqu’au 17 avril 2019 à l’Hôtel de Ville.

Vernissage de l’exposition « Un homme debout » vendredi 29 mars 2019 à 18h

La municipalité de Malakoff et l‘association Amis de Léo Figuères vous invitent au vernissage de l’exposition « Léo Figuères, un homme debout, 1918-2011 » :

Vendredi 29 mars à 18h
Hall de l’Hôtel de Ville de Malakoff (Place du 11 novembre)

L’exposition réalisée à l’occasion du centenaire de la naissance de Léo Figuères, retrace sa vie à travers 6 thèmes :
Jeunesse militante, de son adhésion aux jeunesses communistes jusqu’à son engagement dans la Résistance au nazisme.
Pour un Vietnam libre, son combat contre le colonialisme français en Indochine et les guerres coloniales.
Le dirigeant politique comme responsable national du PCF.
De missions en voyages, son activité internationale comme dirigeant et élu.
Au cœur de la culture, aux côtés de grands intellectuels et son travail d’écrivain.
Le maire de Malakoff, élu de 1965 à 1996.

Cette exposition sera visible dans le Hall et le 1er étage de l’Hôtel de Ville du 22 mars au 17 avril 2019.

Vendredi 29 mars à 18h30, assemblée générale d’ALF

Nous vous invitons à participer à l’assemblée générale annuelle de l’association Amis de Léo Figuères le :
Vendredi 29 mars 2019 à partir de 18h30
Salle des Conférences, Hôtel de Ville de Malakoff
Entrée, 22 rue Béranger

Ordre du jour :
– rapport d’activité 2018 : bilan de nos initiatives, participation au bureau du Conseil de la Vie associative
– rapport financier 2018
– élection du bureau
– discussion sur les initiatives 2019 : plusieurs thèmes sont proposés
« Les communistes et l’Algérie » suite au livre d’Alain Ruscio, « Science et progrès social », « Socialisme ou/et communisme », « Écologie, économie, émancipation », «  Les grandes fortunes et le mépris de classe en politique », autres propositions…

– L’assemblée générale sera précédée à 18h par le vernissage de l’exposition « Léo Figuères, Un homme debout » dans les halls de l’Hôtel de ville.

L’assemblée est ouverte à tous les adhérents d’ALF et aux associations.

La soirée se clôturera par un buffet.
En espérant vous revoir en cette occasion, recevez, cher(e) ami(e), mes amitiés.
Pour le bureau, le président
Michel Cibot

Notre ami Narcisse Falguera, ancien guérillero, nous a quittés

Nous venons d’apprendre une triste nouvelle, Narcisse Falguera est décédé ce samedi 2 février 2019, à Perpignan. Il fut une grande figure de la lutte contre le fascisme en Espagne et de la Résistance en France. Il fut un des premiers à parrainer notre association.

Narcisse Falguera vivait à Prades (66) et était un grand ami de Léo Figuères. Originaire de Barcelone il rejoint en 1936 les forces légales espagnoles pour combattre les putschistes franquistes, il devient l’un des plus jeunes lieutenants de l’armée républicaine.  Après la Retirada, il est interné en 1939 comme des centaines de milliers de républicains espagnols dans des camps du sud-est de la France par un gouvernement français qui s’est déshonoré en cette occasion.
Pendant l’occupation nazie comme nombre de ses camarades républicains espagnols dont le regretté José Goytia, il prend le maquis dans l’Hérault pour organiser la résistance des futurs « guérilleros » espagnols dans une France qui les avait si mal « accueillis ».
À la Libération en 1944 il tente avec les guérilleros de reconquérir le Val d’Aran en Espagne, en pensant être aidés par les alliés, qui ont préféré protéger le fasciste Franco.
Il a co-écrit avec Léo Figuères, l’ouvrage « Guérilleros en terre de France, les Républicains espagnols dans la Résistance française » (Ed. Le Temps des Cerises, 2000).
Il fut président de l’association des Anciens Guérilleros espagnols en France (AAGEEF-FFI)
Il était décoré de la Légion d’Honneur au titre de Résistant.

Notre association ALF était fière d’avoir été parrainée par Narcisse Falguera et c’est en pensant à lui que nous avons, en 2016, invité un large public à débattre sur le Frente Popular.

Au nom de tous les adhérents de notre association nous présentons nos condoléances à ses filles et à ses proches, nous partageons leur peine et nous sommes auprès d’elles par la pensée dans l’hommage qui lui sera rendu à Perpignan le vendredi 8 février.

« Les héros ne seront pas oubliés »

Beau succès à Éducation populaire et culture avec ALF

Plus d’une centaine de personnes ont assisté à la journée du samedi 10 novembre en débattant avec Francis Combes sur le PCF, le marxisme, la culture et le rôle joué par Léo Figuères. Claire-Lise Charbonnier a fait revivre  l’épopée du Théâtre 71.
La journaliste de France-Inter, Zoé Varier a animé un débat entre les responsables de la Maison de l’enfance, de la MJC, des centres de vacances ou de la culture à Malakoff (Dominique Cordesse, Michèle Varier, Gilles Clavel, Michel Legouill, Claude Lhomme, Charles de Terlikovski) et la salle sur les conditions et facteurs de développement de l’éducation populaire à Malakoff et son originalité.
La pièce de Théâtre de Claire-Lise Charbonnier « Toute rencontre de hasard est un rendez-vous » … avec le peuple argentin et le tango a clôturé la soirée.
Cette journée a eu le grand mérite de montrer les évolutions, l’élégance et la continuité de l’action culturelle menée à Malakoff par des équipes impliquées.
Que les participants et intervenants soient remerciés d’avoir assuré ce succès !
 

De l’éducation populaire à la culture, le 10 novembre à Malakoff

Comment le développement de l’éducation populaire et la culture peuvent participer activement à la construction d’une vie sociale riche et diversifiée dans une ville (exemples de Malakoff et autres).
Conférences / Table ronde / Spectacle / Buffet      le 10 Novembre 2018 à 14h
Salle Jean Jaurès
, 13 avenue Jules Ferry, Malakoff (92),
métro ligne 13, station Malakoff-Plateau de Vanves
Clic pour programme

Le 12 octobre, un pur régal avec Patrick Besson

Le 12 octobre à la Médiathèque de Malakoff, Patrick Besson, l’auteur à succès a régalé la nombreuse assistance de propos aiguisés associant citations littéraires, points de vue politiques (ah sa défense de la révolution d’Octobre !) et un ardent plaidoyer de la magie (dévoyée) du football.
Un moment de pur délice, d’intelligence et d’humour agrémenté de lectures de ses textes par le comédien Nicolas Dambroise !
Romans de Patrick Besson présentés à cette soirée :
Ne mets pas de glace sur un cœur vide (Plon, 2016), roman se déroulant à Malakoff
Tout le pouvoir aux soviets (Stock, 2018), la Révolution d’Octobre vue à travers 3 générations
Son nouveau livre Le milieu de terrain (Grasset, 2018), une plongée romanesque dans l’univers du football.
La vidéo de la soirée réalisée par le Groupe Relais que nous remercions, est maintenant disponible sur Youtube : Video Patrick Besson

L’écrivain Patrick Besson à Malakoff le 12 octobre 2018

Avec le soutien de la Ville de Malakoff et de Vallée Sud-Grand Paris, l’ALF invite le vendredi 12 octobre à 19H, à la Médiathèque Pablo Neruda à Malakoff, pour une soirée exceptionnelle : l’écrivain, journaliste, polémiste Patrick BESSON.
Débat: roman, politique et révolution.
Dédicaces et vin d’honneur.
Des extraits de ses livres seront lus par Nicolas Dambroise.


Clic sur image