alter-citations

La force de la citation est de choisir les bons mots pour exprimer de façon ciselée et brève une idée complexe ou un contexte.
Dans cette rubrique on proposera des citations alternatives à la pensée unique et aux idées reçues aux plans historique,
politique, philosophique et économique.
Ces citations seront tirées des œuvres des penseurs révolutionnaires ou choisies parce que leur auteur dénonce l’injustice, exprime la résistance à l’oppression, la volonté de changement, l’action pour la transformation sociale et la révolution ou saisit la réalité afin de la comprendre pour la bouleverser.

– La liberté d’expression s’arrête là où commencent les intérêts du capital. 

– L’essentiel est sans cesse menacé par l’insignifiant.
René Char (écrivain, poète et résistant), 1907-1988

Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.
Article 35 de la Déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen du 24 juin 1793

Un autre monde est possible et même nécessaire !
Ken Loach, cinéaste, à la remise de la Palme d’Or du Festival de Cannes en mai 2016

– La mémoire historique est l’un des deux terrains fondamentaux où se mène la lutte des classes au plan idéologique.
Domenico Losurdo, philosophe et historien italien, Fuir l’histoire ? 2007

– La décolonisation est effective sur le plan de l’existence d’États, de nations … mais la décolonisation des imaginaires n’est pas une question achevée dans la société française d’aujourd’hui.
Benjamin Stora, historien (l’Humanité, 8 janvier 2016)

L’archéologie nous enseigne qu’il n’y a pas de fin, mais des mélanges qui produisent de nouvelles populations et de nouvelles cultures.
Romain Pigeaud, chercheur universitaire à propos de la soi-disant « race blanche » (l’Humanité, 2 octobre 2015)

Le colonialisme est le système le plus abject et le plus totalitaire qui soit, car il enlevait à des peuples jusqu’à leur nom et leur imposait un régime fondé sur la domination raciste des colonisateurs.
Léo Figuères, Passé et avenir d’une espérance, 1995

Ne demandez jamais qu’elle est l’origine d’un homme; interrogez plutôt sa vie et vous saurez ce qu’il est.
Abd el-Kader, homme politique algérien (1808 – 1883)

– Seule l’histoire n’a pas de fin !
Charles Baudelaire (1821 – 1867)

La révolution sera la floraison de l’humanité comme l’amour est la floraison du cœur.
Louise Michel (1830 – 1905)

Les révolutions seules savent détruire les institutions depuis longtemps condamnées…Rien ne se fait par le calme : on n’ose qu’en révolution.

Ernest RenanL’Avenir de la science, Pensées de 1848 – 1890

Ce n’était pas parce qu’il avait trahi qu’il était important de décapiter Louis XVI.
Mais pour démontrer à tous les hommes qu’un peuple peut tuer son roi sans que le ciel lui tombe sur la tête.
Roger Vailland, Quelques réflexions sur la singularité d’être français, 1945

Le courage c’est d’aller vers l’idéal et de comprendre le réel.
Jean Jaurès

– La liberté est toujours la liberté de ceux qui pensent autrement.
Rosa Luxembourg

– La question du pouvoir est la question la plus importante de toute révolution. Quelle classe détient le pouvoir ? Tel est le fond du problème.
Vladimir Illitch Lénine

– Il y aura toujours un avenir pour l’espérance !
Léo Figuères, Passé et avenir d’une espérance, 1995

Que les peuples entiers vont à la boucherie, rangés en troupeaux d’armées, pour qu’une caste galonnée d’or écrive ses noms de princes dans l’Histoire.
Henri Barbusse, Le feu, 1916

– Quelle est la puissance de l’État politique sur la propriété privée ? L’illusion que c’est lui qui détermine alors que c’est lui qui est déterminé.
Karl Marx

– Aucun pouvoir sur cette terre n’est plus puissant qu’une conscience.
Assis Brasil, romancier brésilien

– Le système colonialiste est né dans la violence, ne s’est perpétué que par le sang avant de s’écrouler lamentablement.
Alain Ruscio, historien

– Soyons réalistes, tentons l’impossible !
Ernesto Che Guevara

– Il ne peut y avoir de révolution que là où il y a conscience.
Jean Jaurès

– On croit mourir pour la patrie, on meurt pour des industriels.
Anatole France

– Ô peuple, consentir au tyran, c’est le faire !
Victor Hugo

– Qu’à toutes celles et tous ceux qui méritèrent alors de la liberté et de la France soit reconnu le beau titre de Résistants !
Léo Figuères, Et si nous reparlions de la Résistance… , 2004

– On peut mourir pour la République mais pas pour la démocratie. Car quelle démocratie ? Dans une démocratie, le citoyen n’est qu’un intermittent sinon passif.
Régis Debray

(Salon du Bourget)
– Dans l’industrie de guerre
Les affaires
Ça roule…
À tombeau ouvert.
Jesus Guerrero, Poèmes-affiches, 2009

– Nous soutenons la lutte pour l’indépendance car selon le principe de Marx
« un peuple qui en opprime un autre ne saurait être libre »
.
Maurice Thorez, 1933

Le peuple seul est la force motrice, le créateur de l’histoire universelle.
Mao Zedong

– La religion est le soupir de la créature accablée par le malheur, l’âme d’un monde sans cœur. C’est l’opium du peuple.
Karl Marx, Contribution à la critique de la philosophie du droit de Hegel, 1843

– Le colonialisme est la violence à l’état de nature des choses et ne peut s’incliner que devant une plus grande violence.
Frantz Fanon, psychiatre et essayiste martiniquais

– Nous avions les terres. Les Afrikaners sont arrivés avec la Bible et nous ont dit « fermons les yeux et prions. » Lorsque nous les avons rouverts, ils avaient pris nos terres et laissé la Bible… Mandela nous a rendu la terre.
Desmond Tutu, archevêque du Cap

– J’appelle bourgeois quiconque pense bassement.
Gustave Flaubert

– Pour voler, mieux vaut devenir banquier qu’en dévaliser un.
Bertolt Brecht

– L’autophobie est une fuite lâche devant cette histoire et devant la réalité de la lutte idéologique et culturelle. Si l’autocritique est le présupposé de la reconstruction de l’identité communiste, l’autophobie est synonyme de capitulation et de renonciation à une identité autonome.
Domenico Losurdo, philosophe, Fuir l’histoire ?  2007

– Il n’y a pas de pratique révolutionnaire sans théorie révolutionnaire.
Lénine

– Il ne peut y avoir de socialisme s’il n’y a pas un changement dans les consciences qui soit la source d’une nouvelle attitude fraternelle envers l’humanité.
Ernesto Che Guevara, Justice globale – Libération et socialisme

– Une société qui admet la misère, une religion qui admet l’enfer, une humanité qui admet la guerre, me semblent une religion, une humanité inférieures.
Victor Hugo

Seul ce qui est notre œuvre, notre conquête, a une valeur pour nous, devient une part de nous-mêmes et non ce qui est prodigué par un pouvoir supérieur.
Antonio Gramsci

– Au bout du long chapelet esclavagiste et colonial il y eut ces idéologies européennes qui ont donné naissance aux camps de concentration : le régime nazi, si soucieux de purification, si hostile à toutes les différences, était-ce une civilisation ? La barbarie de l’esclavage et de la colonisation, était-ce une mission civilisatrice ?
Serge Letchimy, député de la Martinique, discours à l’Assemblée nationale, 2012

– C’est de l’enfer des pauvres qu’est fait le paradis des riches.
Victor Hugo

– Contre la fin de tout je dois ce que je suis
Aux hommes qui ont su ce que la vie contient

À tous les insurgés vérifiant leurs outils
Et vérifiant leur cœur et se serrant la main.
Paul Eluard

– Ce n’est pas la conscience des hommes qui détermine leur existence, c’est au contraire leur existence sociale qui détermine leur conscience.
Karl Marx, Critique de l’économie politique

– Le socialisme doit faire rêver, tout en restant un socialisme du possible. Il doit redonner du sens à l’avenir.
Tony Andréani, philosophe, Dix essais sur le socialisme, 2011

– Finies les guerres des marchands de canons !
Fini le secret des comptes bancaires !
On ne verse plus les dividendes !
Exproprions les expropriateurs !
Francis Combes, poète, La clef du monde est dans l’entrée à gauche, 2009