Archives du mot-clé Jean Ortiz

Une lecture passionnée et engagée du XXème siècle

Présentation de l’ouvrage « Les Fureurs du XXème siècle » de Léo Figuères par l’historien Jacques Girault
Le journal l’Humanité a publié le 30 avril 2016 l’article du professeur Jacques Girault, spécialiste d’histoire contemporaine et des mouvements sociaux, sur le livre de Léo Figuères
L’association des Amis de Léo Figuères, bien implantée à Malakoff, dont il fut l’édile, a collaboré à la publication d’une lecture personnelle et passionnée de cette période, manière de survol historique du siècle d’actions du militant communiste … Dans un but démonstratif, chronologie à l’appui, il entend parcourir le siècle en ne se limitant pas à une période donnée, à un espace national ou à un mouvement politique unique, fut-il le  sien. En huit chapitres d’une longueur semblable, Léo Figuères avance, fait le tri des événements et tire parfois les leçons en essayant de répondre aux questions qu’il pose sur des solutions possibles…
Article de Jacques Girault : Une lecture passionnée et engagée du 20ème siècle, l’Humanité,
30 avril 2016
Couv_Figuères_Les fureurs du XXe_RI 2016_4ISBN 9782370 710895
Les Fureurs du XXè siècle : crises, mouvements populaires, guerres, résistances, révolutions et contre-révolutions de 1900 à l’an 2000.   Léo Figuères
Préface de Jean Ortiz, éditions le Temps des Cerises, , 2016, 212 pages, 15 euros

Grand succès populaire pour les « Fronts populaires » le 12 mars

Malakoff, samedi 12 mars 2016 : La salle Jean Jaurès était comble en accueillant quelque 200 personnes, sous la présidence de madame Catherine Margaté et en présence de madame la maire de Malakoff Jacqueline Belhomme, et de nombreux élus dont madame Vanessa Ghiati conseillère régionale, pour écouter l’historien Jacques Girault et lessayiste Jean Ortiz et débattre sur la construction des Fronts populaires en France et Espagne, grands moments d’espoir et d’avancées sociales, que les forces conservatrices proches du capital combattirent pour amener au pouvoir, Pétain en France et par le crime, Franco en Espagne et abattre dans le sang la République espagnole.
Les Amis de Léo Figuères remercient la Municipalité de Malakoff, le PCF, l’ ACCA, l’ ACER, le Mouvement de la Paix, pour leur implication et leur participation à la réussite de cette journée.
Vous trouverez le texte, lu ce 12 mars, en hommage aux combattants pour la République espagnole qui ont vécu à Malakoff .    Cliquez sur ce lien
À cette occasion fut présentée la nouvelle édition du livre de Léo Figuères « Les Fureurs du XXème siècle : crises, mouvements populaires, guerres, résistances, révolutions et contre-révolutions de 1900 à l’an 2000″, disponible aux éditions Le Temps des Cerises et auprès d’ALF.
Un compte-rendu de notre journée a été publié par Jean Ortiz sur son blog : à lire sur le site du journal l’Humanité  … intitulé « Malakoff aller-retour » :
 » Malakoff rendait hommage au Front populaire et à Léo Figuères, maire communiste de 1965 à 1996. Dire Malakoff, c’est dire Léo. Un homme de courage politique. Il paraît qu’il se promène encore dans les rues des quartiers populaires. Oui, oui. On l’a vu ! D’autres se le rappellent, hissé par ses camarades, haranguant la foule lors d’une manif pour Puig Antich. D’autres encore, plus anciens, se souviennent que, le 14 juillet 1935, il lut la déclaration commune des organisations de jeunesse du Front populaire (il avait 17 ans), lors d’un meeting au stade Buffalo (Mon Rouge !!)… » http://www.humanite.fr/blogs/malakoff-aller-retour-602032   Cliquez sur ce lien

Toutes les photos de la journée à la rubrique PHOTOS du site    Cliquez sur ce lien
IMG_3205 IMG_3203 IMG_3199 IMG_3198 IMG_3193 IMG_3165

Fronts Populaires et République espagnole 1936 – 2016 : samedi 12 mars 2016

80ème anniversaire des Fronts Populaires en France et en Espagne : leçons et perspectives
l’ALF, la Bourse du Travail, la Ville de Malakoff, le PCF et l’ACER (combattants en Espagne républicaine) vous invitent
Samedi 12 mars à partir de 14h,
Salle Jean Jaurès
, 13 avenue Jules Ferry, à Malakoff (92)
(métro ligne 13, station Malakoff – Plateau de Vanves / parking sur place)
ENTRÉE LIBRE
Programme : Sous la présidence de madame Catherine Margaté, maire honoraire
– Projection de films sur le Front Populaire
– Conférences – débats : 12 mars 2016
. « Retour sur le Front Populaire » par Jacques Girault, historien, professeur d’Université, spécialiste des mouvements sociaux
. « De la République espagnole à Podemos » par Jean Ortiz, maître de conférences, spécialiste de littérature latino-américaniste, chroniqueur au journal l’Humanité
– Présentation de la réédition du livre de Léo Figuères Les Fureurs du XXè siècle : crises, mouvements populaires, guerres, résistances, révolutions et contre-révolutions de 1900 à l’an 2000 enrichi d’une préface de Jean Ortiz
– Un hommage sera rendu aux habitants de Malakoff, qui ont combattu pour la République espagnole et contre la dictature franquiste (républicains espagnols, brigadistes, militants français…)

LA SOIRÉE SERA CLÔTURÉE PAR UN BUFFET POPULAIRE

clic sur image
Tract 12 mars 2016 Frt Pop

Présentation du livre « Les Fureurs du XXème siècle » le samedi 12 mars

Le livre de Léo Figuères « Les Fureurs du XXème siècle: crises, mouvements populaires, guerres, résistances, révolutions et contre-révolutions de 1900 à l’an 2000«  est réédité, par le Temps des Cerises, à l’occasion du 80ème anniversaire du Front Populaire, 1936 -2016.
Cette nouvelle édition bénéficie de la préface écrite par l’universitaire et essayiste Jean Ortiz.
Ce livre est un véritable précis d’histoire du siècle dernier, utile à tous ceux qui veulent disposer des repères essentiels à la compréhension de notre époque afin de mieux agir aujourd’hui et demain pour l’émancipation humaine.
clic sur image
Couv_Figuères_Les fureurs du XXe_RI 2016_4  Le Temps des Cerises éditeurs – ISBN 9782370 710895 – 2016 – 212 pages – 15 €
Nous présenterons ce livre lors de la journée consacrée aux « Fronts Populaires en France et en Espagne » :
le Samedi 12 mars – à partir de 14 h, Salle Jean Jaurès – Malakoff.
Morceaux choisis de la préface de Jean Ortiz  (février 2016)