Archives du mot-clé Léo Figuères

Et le socialisme, camarade ? par Léo Figuères

Nous proposons à la lecture, ce texte inédit de Léo Figuères « Et le socialisme, camarade ? » dont le thème fut plus largement développé dans son ouvrage « Capitalisme, socialismes(s), communisme ; leçons d’une histoire et regards d’avenir » (2010).
Cet écrit est une réponse à ceux qui au sein du PCF préconisent une « mutation », un « dépassement du capitalisme » pas à pas, ou un passage au « communisme goutte à goutte », qui en appellent pour se justifier à un Marx éthéré et inoffensif pour rejeter toute forme de transition vers le communisme, approche qui renouait en définitive avec un communisme utopiste et réformiste pré-marxiste.
Pour faciliter la lecture de ce texte nous avons délibérément choisi de ne publier que l’introduction qui expose la problématique et la dernière partie tout en rappelant le sommaire. Pour finir il est proposé quelques ouvrages écrits autour du thème du socialisme.
Avec ce texte toujours d’actualité, Léo Figuères renvoie à la responsabilité des communistes français de proposer un projet de société, de transformation sociale, économique, politique et aussi écologique du système, une société enfin débarrassée de l’exploitation, un socialisme du XXIème siècle… il n’est que temps de « remettre son ouvrage sur le métier » pour la crédibilité du PCF !

ET LE SOCIALISME, CAMARADE ? par Léo Figuères

Sommaire
INTRODUCTION
Préliminaire : LE CAPITALISME N’A PAS CHANGÉ DE NATURE
PREMIÈRE PARTIE : SOCIALISME ? DE LA DIFFICULTÉ DE PASSER DE LA THÉORIE A LA PRATIQUE.
– UNE EXPÉRIENCE ISOLÉE
– POUVAIT-ON FAIRE LE SOCIALISME DANS UN SEUL PAYS ?
– CONSÉQUENCES IRRÉPARABLES D’UNE TERRIBLE GUERRE
– DES ESSAIS DE DÉMOCRATISATION
– LES RAISONS D’UN EFFONDREMENT
– POUVAIT-ON ÉVITER LA CATASTROPHE ?
DEUXIÈME PARTIE : PEUT-ON DESSINER UN SOCIALISME POUR LA FRANCE ?
– LE  SOCIALISME UNE NOTION TOUJOURS ACTUELLE
– 1956 : RELANCE DES VOIES DIVERSES VERS LE SOCIALISME
– UN PROGRAMME COMMUN LIE A UNE PERSPECTIVE TRANSFORMATRICE DE LA SOCIÉTÉ FRANÇAISE
– APPROFONDISSEMENT DE LA NOTION DE SOCIALISME A LA FRANÇAISE
REVENIR A L’OBJECTIF DU SOCIALISME POUR LA FRANCE

INTRODUCTION
En ce vingt-et-unième siècle des questions essentielles pour l’avenir du genre humain se trouvent posées.
La société capitaliste est-elle la fin des fins de l’histoire et ne constitue-t-elle pas l’ordre social naturel qui malgré ses imperfections admises, est la seule qui puisse faire aller l’humanité de l’avant en assurant tout à la fois le progrès économique et social et les libertés humaines fondamentales ?
En conséquence subsiste-il seulement une chance de voir aboutir une alternative au capitalisme, un projet de transformation sociale alors même que les expériences qui s’y sont attaquées au siècle précédent, en Russie et dans d’autres pays européens, se sont effondrées dans leur  tentative de bâtir une société plus égalitaire, un monde plus juste ?
Est-il simplement raisonnable, après l’effacement des espérances nées des tentatives communistes d’édification d’une nouvelle société comme des efforts réformistes pour y parvenir par une autre voie, de se donner pour objectif d’atteindre par un chemin ou par un autre, une organisation sociale différente de celle dont le capital est maître ?
Autrement dit, ce qu’on nomma durant deux siècles une société socialiste, fondée sur l’appropriation collective des grands moyens de produire et d’échanger, sur la recherche de l’égalité des citoyens devant le travail, les conditions de vie et la culture, en rupture avec la société  basée sur l’appât effréné du profit, peut-elle rester un idéal et un but

Le présent travail vise à rappeler ce qu’ont été et restent les idéaux socialistes, à évoquer ce que furent les effets et les limites des tentatives de les mettre en œuvre durant le XXème siècle, à  montrer que malgré les dérives et les échecs ses objectifs sont toujours réalistes et, qu’au fond, puisque on disserte abondamment sur « l’autre monde possible », le socialisme, compris évidemment dans le contexte du nouveau siècle et tirant enseignement des expériences diverses faites en son nom, reste la véritable alternative à l’ordre social  capitaliste…

Lire la suite des extraits de  l’article CLIC

Itinéraire militant : ouvrage sur Léo Figuères (1918 – 2011)

ALF propose un nouvel ouvrage sur Léo Figuères abondamment illustré. Il a été conçu par l’association des Amis de Léo Figuères à partir de l’exposition réalisée en 2018 à l’occasion du 100ème anniversaire de sa naissance, pour l’inauguration de la Place portant son nom à Malakoff. C’est une évocation d’une vie riche en évènements, avec photos inédites, citations et témoignages de celles et ceux qui l’ont bien connu et travaillé avec lui. Il évoque l’itinéraire d’un militant qui occupa de hautes responsabilités dans le mouvement révolutionnaire.

L’ouvrage Itinéraire militant comprend 7 chapitres :
1 – Une jeunesse militante
2 – Pour un Vietnam libre
3 – Le dirigeant politique
4 – De missions en voyages
5 – Au cœur de la culture
6 – Maire de Malakoff
7 – Repères biographiques

Vous pouvez le commander auprès de l’association ALF à :
alf.leofigueres@orange.fr

5 € (78 pages)

Le PCF a 100 ans

Pour le centenaire du parti communiste, L’Humanité du 21 décembre 2020 présente les deux livres de Léo Figuères.

Pour Léo Figuères   « Le communisme a le plus large avenir s’il reste lui-même sans insulter le passé, en s’adaptant aux conditions nouvelles, sans se renier »

   

Les Cahiers du Communisme sont maintenant en ligne

L’intégralité des Cahiers du communisme des années 44 jusqu’à leur fin en 1999, est maintenant disponible grâce au portail Archives Numériques et Données de la Recherche de l’Université de Bourgogne…

Les Cahiers du Communisme prennent la suite des Cahiers du Bolchévisme à partir de janvier 1944 et jusqu’en 1999. Ils constituent la revue théorique et politique mensuelle du Parti communiste français.
Cette revue théorique est dirigée à partir de 1964 par Léo Figuères – succédant à Roger Garaudy – et ce jusqu’en 1976 date à laquelle il demande à quitter ses fonctions à la direction du Parti suite à des désaccords sur l’orientation de la politique internationale du PCF (cf. Un homme debout, pp. 149 et 150).
Dans cet instrument de recherche sont indexés les auteurs et les congrès du PCF (du XIIIè au XIXè).

Sur les Cahiers du Communisme voir article de Wikipédia

Léo Figuères aurait eu 100 ans en cette année 2018, par le journal Le Parisien

Le journal Le Parisien revient sur le parcours de Léo Figuères et sur l’inauguration d’une place à son nom à Malakoff et sur l’exposition qui lui est consacrée…  » … celui qui fut maire (PCF) emblématique de la commune entre 1965 et 1996 – et est décédé le 1er août 20111…  »
Dans l’article : Construire pour les plus modestes. L’accès à la culture. Un orateur de talent proche des gens.

Léo Figuères aurait eu 100 ans cette année par Anthony Lieures (Le Parisien, 8 juin 2018)

Inauguration de la Place Léo Figuères et exposition « Un homme debout »

VENDREDI 8 JUIN 2018, hommage de la ville de Malakoff à Léo Figuères pour le centenaire de sa naissance :
– Inauguration de la « Place Léo Figuères » (quartier sud de Malakoff, les Nouzeaux)
– Exposition « Léo Figuères, un homme debout, 1918 – 2011 » jusqu’au 30 juin à la Maison de la Vie associative, 26 rue Victor Hugo à Malakoff (92).

Invitation : clic…

 

L’histoire soviétique vue par un témoin du siècle

Présentation du livre par Jean Paul Pierrot, journaliste à L’Humanité
l’Humanité, Jeudi 16 novembre 2017
Octobre 1917, la Révolution en débat de Léo Figuères.
Réflexion sur la Révolution russe et ses suites
Préface de Christian Picquet
Le Temps des Cerises, 306 pages, 17 euros
Acheter

En 1998, Léo Figuères, le vétéran du PCF, élu en 1945 plus jeune député et qui resta maire de Malakoff jusqu’en 1996, publiait un livre au titre choc, Octobre 1917, la révolution en débat, opportunément réédité et préfacé par Christian Picquet. Ce livre, qui est celui d’un témoin engagé du siècle inauguré en 1917, conserve toute son actualité, les interrogations qu’il exprime, les explications qu’il esquisse n’ont rien perdu de leur pertinence. « Puisque nous avons à présent sous les yeux le film complet des événements depuis 1917, nous devrions pouvoir nous livrer à une analyse sérieuse et équitable en dépassant à la fois le temps des nostalgies et celui des dénigrements », écrit l’auteur. Et précisément, son livre ne se limite pas à la révolution, c’est l’histoire de l’Union soviétique que Léo Figuères déroule de manière synthétique et pédagogique. Il observe notamment que la machine économique à bout de souffle avait été mise en place dans les années 1930 sans que des réformes l’aient jamais modifiée…
Jean-Paul Pierrot

100ème anniversaire de la Révolution d’Octobre 1917

Pour le centenaire de la Révolution d’Octobre 1917, grande journée « La révolution en débat »
le samedi 14 octobre à Malakoff (92), à partir de 14h
salle Jean Jaurès, 13 avenue Jules Ferry
(parking libre sur place, métro ligne 13 « Malakoff-Plateau de Vanves »)
Sous la présidence de madame Catherine Margaté (maire honoraire de Malakoff)
avec Guillaume Roubaud-Quashie et Christian Picquet,
à l’invitation des : Amis de Léo Figuères-ALF / JC / PCF / ACCA / ARAC / éditions Le Temps des Cerises.
Buffet
Soirée festive et musicale avec Soy Cuba et DJ.
Programme : Clic sur image
flyer100%

La révolution en débat à la Fête de l’Humanité

La Révolution russe en débat à la Fête de l’Humanité, dimanche 17 septembre à 15h
Présentation-débat du livre de Léo Figuères « Octobre 1917, la révolution en débat », préfacé par Christian Picquet (essayiste, fondateur de la Gauche Unitaire, responsable du PCF)
– au stand des Amis du Temps des Cerises (avenue Louise Michel)

Le Temps des Cerises éditeurs, 306 pages, 17 euros
Acheter

pub100%

L’ACCA fête ses 30 ans : 15 et 16 octobre 2016

L’association ACCA (Agir Contre le Colonialisme Aujourd’hui) dont Henri ALLEG fut le président et Léo Figuères un des membres fondateurs, fête ses 30 ans, en présence d’Alban Liechti et Jean Clavel, soldats du refus, militants anti-colonialistes et dirigeants de l’ACCA.

Week-end exceptionnel pour cet anniversaire, les 15 et 16 octobre, auquel nous convie l’ACCA, Salle Jean Jaurès à Malakoff. (Programme détaillé)

Samedi avec l’ARAC pour les 100 ans du Prix Goncourt attribué au livre « Le feu » d’Henri Barbusse qui dénonça l’effroyable tuerie de la guerre 14-18.

Dimanche 16 octobre : grande réception, film, exposition, théâtre, concert
invitation30_acca