Archives du mot-clé politique

Pour la reconnaissance des crimes coloniaux commis par la France

Une pétition lancée à l’attention des citoyens réclame la reconnaissance des crimes coloniaux commis par la France.
http://www.mesopinions.com/petition/politique/reconnaissance-crimes-coloniaux-commis-france/27715
Le politologue et universitaire Olivier Le Cour Grandmaison
, auteur de l’appel, explique l’urgence de rendre justice aux victimes du colonialisme et à leurs descendants.
De nombreuses organisations et personnalités se sont jointes à cet appel.
« … déportations, exécutions sommaires et massacres ; autant de pratiques qui ont été constitutives de la construction et de la défense de l’empire colonial français. Les massacres de Thiaroye au Sénégal (décembre 1944), ceux de Sétif, Guelma et Kherrata en Algérie, qui débutent le 8 mai 1945 et leurs dizaines de milliers de morts, en témoignent sinistrement.
Il y a soixante-dix ans, au mois de mars 1947, la guerre d’Indochine et l’insurrection malgache débutaient. Le 1er novembre 1954, un conflit long et sanglant commençait en Algérie.
Entre 1945 et 1962, la France a donc été presque constamment engagée dans des opérations militaires coloniales qui se sont soldées par près d’un million de morts.
N’oublions pas la guerre longtemps occultée menée au Cameroun (1955-1971) et les répressions sanglantes des militants guadeloupéens et kanaks… »
Texte complet de l’appel et des premiers signataires « Reconnaissance des crimes coloniaux commis par la France »

Fidel Castro, le dernier géant du XXème siècle

Fidel Castro, père de la révolution cubaine est décédé le vendredi 25 novembre 2016.
Salim Lamrani, notre ami, universitaire, spécialiste de Cuba et de l’Amérique latine, lui rend hommage.
Fidel
« Fidel Castro, éternel héros des déshérités » par Salim Lamrani (26 novembre 2016)
« Personnage controversé en Occident où il est fortement critiqué, Fidel Castro est en revanche plébiscité par les peuples d’Amérique latine et du Tiers-monde qui le considèrent comme un symbole de la résistance à l’oppression et un défenseur de l’aspiration des pays du Sud à l’indépendance, à la souveraineté et à l’autodétermination. Rebelle mythique entré de son vivant dans le Panthéon des grands libérateurs du continent américain, l’ancien guérillero de la Sierra Maestra a vu son prestige dépasser les frontières continentales pour devenir l’archétype de l’anti-impérialisme du XXe siècle et le vecteur d’un message universel d’émancipation »…

Droitisation, mode d’emploi

« La désaffection grandissante des milieux populaires pour les partis de gauche, observable dans toutes les démocraties occidentales électives, n’est sans doute pas sans rapport avec la raréfaction des élus qui, issus des milieux défavorisés, en avaient éprouvé les conditions d’existence. »
Jugeons-en plutôt : en 1945, un quart des députés français étaient ouvriers ou employés avant leur élection ; il n’en reste que 2,1 % dans ce cas aujourd’hui.
En 1983, soixante-dix-huit maires de communes de plus de trente mille habitants provenaient encore de ces deux catégories sociales (majoritaires dans la population) ; trente ans plus tard, ils n’étaient plus que six (…)
Par Serge Halimi, Le Monde Diplomatique, juin 2015         Droitisation, mode d’emploi