Archives de catégorie : Actualités

Actualités générales

Vietnam et France, une longue histoire, le 9 mai, Paris

Conférence de l’historien ALAIN RUSCIO

à l’invitation de l’Association d’Amitié Franco-Vietnamienne
MARDI 9 MAI 2023 à 19h,
Maison de la Vie associative et citoyenne de Paris Centre Marais,
5 rue Perrée, Paris 3ème
Métro : Filles du Calvaire ou Réaumur-Sébastopol


Dans les maquis du Vietnam en 1950 : Le Van Luong (dirigeant du mouvement de libération), Hô Chi Minh et Léo Figuères
Le Vietnam et Léo Figuères
c’est aussi une longue histoire. En 1946, comme dirigeant d’organisation de jeunesse il rencontra à plusieurs reprises Hô Chi Minh lors de son séjour en France comme président du nouvel État vietnamien. En 1950, Léo Figuères part en mission dans les maquis du Vietnam en lutte contre le colonialisme français, pour reprendre des contacts directs avec les dirigeants du mouvement révolutionnaire vietnamien dont le président Hô Chi Minh et le général Giap. À son retour, le gouvernement français lance un mandat d’arrêt, il est condamné par contumace et fut réduit à la clandestinité pour partir ensuite avec sa famille en Roumanie.
En 1964, en pleine guerre d’agression du Vietnam par l’armée étasunienne, il effectue un voyage politique à Hanoï pour discuter de questions nationales et internationales avec le président Hô Chi Minh et les dirigeants vietnamiens. En septembre 1969, il représente le PCF aux obsèques du président Hô.
Il écrit deux livres Je reviens du Vietnam libre (réédité en 2015 par les éditions Le Temps des Cerises pour les 40 ans de la libération de tout le Vietnam avec une introduction de l’historien Alain Ruscio) et Hô Chi Minh notre camarade en collaboration avec Charles Fourniau (1970, Éditions Sociales).

L’association Amis de Léo Figuères ne pouvait donc qu’appeler à participer à l’initiative de l’Association d‘Amitié Franco-Vietnamienne de Paris.
Une conférence sur le thème de l’histoire de l’amitié entre nos deux pays, sera donnée par Alain Ruscio, correspondant du journal l’Humanité au Vietnam pendant de nombreuses années, historien du fait colonial et auteur de Hô Chi Minh, Écrits et Combats (Le Temps des Cerises, 2019, réédition en cours).

Contre l’arme nucléaire… samedi 6 mai 2023, Malakoff

ALF appelle à participer le SAMEDI 6 MAI à l’initiative
des Jeunes communistes avec d’autres organisations :
« Construire la Paix » et « Sortir de l’engrenage de l’armement nucléaire »
17h30 Salle des Fêtes 11 rue Jules Ferry (école Jean-Jaurès), Malakoff 92240
métro : Malakoff- Plateau de Vanves

Le gouvernement français s’est engagé dans un doublement de son budget consacré au nucléaire militaire d’ici 2025 (plus de 6 milliards € annuels). De plus il est prévu 413 milliards pour la loi de programmation militaire 2024-2030 soit 1/3 de plus que l’enveloppe précédente. Cette course aux armements est une folie, ça suffit !
Si le capital est un coût que dire du coût de l’armement ! Au moment où le gouvernement veut repousser de 2 années l’âge de la retraite pour des considérations budgétaires voilà des ressources qui pourraient être dégagées à condition d’en avoir la volonté politique.
En France, le nucléaire militaire serait tabou, il ne fait pas débat car il y aurait un consensus national des organisations politiques autour de la force dite de dissuasion nucléaire qui serait « une garantie de notre sécurité et de notre indépendance » !
Il faut sortir de la dissuasion pour s’inscrire dans une autre logique. Ces armes ne sont pas humainement utilisables d’où la nécessité de ne pas accepter leur existence et d’exiger leur élimination pour empêcher la disparition de la biosphère et de l’humanité.
On manifeste bien contre les méga-bassines et les autoroutes mais pas contre l’arme nucléaire !?… son invisibilité n’explique pas tout !
Les partis de gauche et en particulier le PCF, doivent s’engager dans cette voie et renoncer à la stratégie nucléaire tout en conduisant, au-delà de déclarations générales, une action résolue en faveur du désarmement nucléaire à l’échelle mondiale et dans le cadre de l’ONU comme le Traité d’Interdiction des armes nucléaires (TIAN), c’est un impératif de défense nationale authentique.
La dissuasion est un leurre et un élément idéologique pour faire accepter la course aux armements de destruction totale comme l’arme nucléaire.
Gilles Figuères

Les Amis de Léo Figuères ne peuvent que se féliciter
de l’initiative des Jeunes communistes pour relancer le débat
sur cette question éminemment politique et discuter des actions
à mener contre l’arme nucléaire 

Au programme du samedi 6 mai :

  • 17h30-20h00 : Débat sur désarmement, culture de paix et développement d’une économie de paix
  • 20h00-01h30 : Soirée festive avec bar et concert avec The Strangers

Invité-e-s  au  débat
Fatiha Alaudat, conseillère municipale de Malakoff déléguée à la paix et Vice-Présidente de l’AFCDRP
Nicole Bouexel, responsable nationale du Mouvement de la Paix
Miho Cibot-Shimma, ambassadrice de la paix d’Hiroshima
Sylvain Delaitre, ex-salarié de Thomson et Thalès et représentant CGT au Comité Stratégique de la filière Cyber du Conseil National de l’Industrie
Jean-Charles Schmidt, Auditeur de l’Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale et membre de la commission Défense du PCF
Yvelin Montouchet, coordinateur au Mouvement des Jeunes Communistes des Hauts-de-Seine

2023, année du lapin

Cher-e-s   ami-e-s

Nous avons attendu le nouvel an chinois en  espérant pouvoir y  trouver la lueur d’espoir qui nous éviterait  des vœux trop classiques pour une année 2023 exceptionnelle par la poursuite de trop de guerres !… Meilleurs vœux de bonheur, de réussite, de santé… Mais il faut bien tout cela pour espérer imposer la Paix…

La Paix, si malmenée à travers le monde doit être  la réussite heureuse de cette année !

La Paix ne peut plus être seulement une question morale mais un droit humain… Alors, souhaitons-nous un bel et grand droit à la Paix que nous serons heureux de partager en nous retrouvant après le long silence des confinements… en bonne santé !

Nous vous invitons à réserver le samedi  6 mai 2023 … pour une belle journée de lutte pour la Paix et de lecture des œuvres de Léo, rare maire à avoir écrit et publié vingt ouvrages.

Michel CIBOT
Président des Amis de Léo Figuères – ALF

Nous vous invitons à renouveler votre adhésion 2023 ou à adhérer à l’association, pour nous soutenir, en nous renvoyant le bulletin ci-dessous. Nous vous en remercions.

——————————————————————–

Amis de Léo Figuères – ALF

NOM_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _  _ _ _ _ _ _  _ _ _ _ _  Prénom _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Adresse _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Ville_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ Code postal_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Courriel_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ __ _ _ _ _ __ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
Tél _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Suggestions, remarques : _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ __ _ _ _ _
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _  _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Merci d’ores et déjà d’accepter ma participation pour 2023 : ……….€ par chèque à l’ordre d’ALF

Bulletin à envoyer à ALF – Amis de Léo Figuères,
Hôtel de Ville, Place du 11 novembre, Malakoff 92240

Premier train de femmes déportées le 24 janvier 1943

SAMEDI 21 JANVIER à 11 h, monument aux morts 39/45 à Saint-Pierre-des-Corps

L’association des Femmes solidaires invite à se souvenir du départ, le 24 janvier 1943,
du premier train de femmes déportées.

Dans ce convoi, 231 femmes françaises, dont 21 Tourangelles et deux Corpopétrussiennes (Saint Pierre des Corps) : Line Porcher et Fabienne Landy.

Palestine : journée internationale de solidarité, mardi 29 novembre

La municipalité de Malakoff, ALF-Amis de Léo Figuères et de nombreuses organisations et associations, appellent à manifester
Le mardi 29 novembre 2022 à 18h30
devant le parvis de l’Hôtel de Ville de Malakoff.
En soutien au peuple palestinien martyr, contre l’occupation et la colonisation, contre l’escalade des bombardements meurtriers du gouvernement d’extrême-droite de Netanyahou, pour que le gouvernement français reconnaisse enfin l’État palestinien et agisse pour une politique de paix et de négociation entre Palestiniens et Israéliens, pour les droits des Palestiniens à vivre sur leur terre et non dans une prison à ciel ouvert comme Gaza… Agissons, manifestons pour le peuple palestinien, qu’il ne soit pas le grand oublié de la solidarité !

Vous trouverez ci-dessous la lettre de Madame Fatiha Alaudat, conseillère municipale en charge de la Culture de Paix.
N’oublions pas le peuple Palestinien!
Les occasions sont rares pour parler de la Palestine.
C’est pourquoi, avec Catherine Morice, conseillère municipale à la Solidarité Internationale, nous vous proposons, comme l’an passé, dans le cadre de la Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien qui se tient chaque 29 novembre depuis 1978, de participer à un rassemblement citoyen et solidaire le :
mardi 29 novembre 2022 à 18h30, devant le parvis de la mairie de Malakoff.
Il s’agira pour nous, dans un contexte marqué par l’élection de B. Netanyahu (avec ses alliés ultra-orthodoxe et d’extrême droite) qui inquiète tant la communauté internationale que locale de :
– réaffirmer notre soutien au peuple  palestinien,
– dénoncer l’accentuation de la politique de colonisation des territoires occupés par Israël, blocus de Gaza, répressions, assassinats, discriminations, destructions de maisons, expulsions, violations des droits fondamentaux et non respect du droit international…)
– rappeler l’engagement de la France pour promouvoir la solution à deux États où les deux peuples, israéliens et palestiniens,  pourront vivre en paix et en sécurité,
– dénoncer la détention arbitraire de Salah Hamouri, avocat franco Palestinien,  et exiger sa libération…
Cette action trouve bien évidemment  sa place dans le prolongement des valeurs qui sont  les nôtres : Malakoff, ville pour la Paix, la Solidarité Internationale et la Fraternité  et de notre  engagement municipal 121 : « Bâtir un partenariat de coopération avec un camp de réfugiés en Palestine », pour co-construire des projets de coopération utiles avec la société civile, les associations, les acteurs locaux et les jeunesses…»…
Bien à vous toutes et tous
Fatiha Alaudat

Journée internationale de la Paix, le 21 septembre

Ensemble mobilisons nous contre la guerre, pour la paix, le désarmement, l’abolition de l’arme nucléaire en France et partout dans le monde … il n’est que temps.
Le 21 septembre, Journée Internationale de la Paix, sera ce moment fort d’engagement pour faire taire le bruit des armes et empêcher l’anéantissement de toute vie sur Terre !

A l’appel du Collectif Malakoff Paix :
– Mercredi 21 septembre, rassemblement à Malakoff
– Dimanche 25 septembre, animations Place du 11 novembre à Malakoff

Clic sur Flyer

Lire et faire lire Léo Figuères

Léo Figuères, un auteur toujours à succès !
À l’occasion de la dernière Fête de l’Humanité (9-10-11 septembre 2022), les Amis du Temps des Cerises ont tenu un grand stand où ses livres, réédités avec le soutien de notre association ALF, ont été parmi les titres les plus demandés, en particulier par les jeunes voulant mieux connaître les fondements et l’histoire du socialisme et du communisme. Ce fut aussi le cas de Gramsci Textes choisis, Lénine et la Révolution, Le congrès de Tours de Jacques Girault, Le carcan européen d’Annie Lacroix-Riz, la vie de Louise Michel, l’Histoire de la commune … Est-ce le signe d’un renouveau des idées révolutionnaires loin de la pensée molle synonyme de renoncement ?
Parmi tous les écrits de Léo, citons les plus diffusés à l’occasion de cette fête : Histoire des communistes français ; Capitalisme, socialisme communisme ; Octobre 17 ; Si on reparlait de la Résistance ; Je reviens du Vietnam ; Un homme debout ; Les fureurs du XXème siècle …

Michel Cibot président des Amis de Léo Figuères-ALF précise dans sa lettre ci-dessous l’importance de rééditer les livres de Léo, de mieux faire connaître sa pensée et protéger cet héritage culturel en particulier à Malakoff.

Malakoff, Ville de toutes les cultures.
Depuis un siècle Malakoff a connu un développement culturel remarquable. Les équipements culturels publics ou privés sont nombreux : Conservatoires, bibliothèques, théâtres, Maison de l’enfant, maisons de quartier, … théâtre de verdure au parc Léon Salagnac (ancien maire), gymnases, établissements d’enseignement …
Ce développement culturel a connu un essor particulier à partir de 1925 avec l’élection, cette année- là, d’un maire communiste et d’une équipe municipale plurielle qui seront reconduits depuis à chaque élection municipale.
Une rupture brutale a suspendu ce beau ‘’voyage’’, entre 1940 et 1945, quand l’obscurantisme de l’extrême droite a envahi toute l’Europe… et n’a pas épargné Malakoff. Hormis cette sombre période, au fil du temps, les maires communistes et leurs équipes ont géré la ville selon les valeurs fondamentales de la République : Liberté, Égalité, Fraternité. La question de la paix a également trouvé toute sa place dans un management responsable et solidaire tout simplement dédié à la vie….au vivre ensemble fraternellement !
Le plus long mandat, 1965-1996, fut celui de Léo Figuères.
Léo Figuères fait également partie des très rares maires qui ont écrit et publié une vingtaine de livres. Cette particularité s’est révélée à nous sous un jour nouveau en réfléchissant à une manière originale de mettre en valeur ce patrimoine culturel local… Car cet héritage mérite notre attention.
L’idée est venue d’exposer très simplement ces livres dans plusieurs lieux publics, dans des coffrets conçus par des artistes et artisans locaux.
Les livres seront disponibles dans les bibliothèques ou chez les libraires ou directement chez l’éditeur, Le Temps des Cerises (www.letempsdescerises.net).
Vous êtes évidemment invités à rejoindre l’ALF-Amis de Léo Figuères. (Siège en Mairie de Malakoff).
Michel CIBOT
Président d’ALF
DGS honoraire de la ville de Malakoff (1979-2012)

Les nouvelles fureurs du 21ème siècle !

En France, une configuration politique préoccupante réhabilite les pires moments de l’histoire, les nostalgiques de l’ OAS, les pétainistes complices des nazis du monde entier…
Le moment est venu de retrouver nos boussoles pour vaincre la misère matérielle et morale, terreau des dérives politiques observées.
Pour y parvenir nous devons, aussi, vaincre bien des clivages souvent mineurs au regard de l’envergure des travaux nécessaires à la poursuite de l’émancipation humaine.
Comme toujours quand l’heure est grave, inspirons-nous de l’expérience du passé pour réunir toutes les volontés d’agir.

L’association ALF-Amis de Léo Figuères, s’est donnée pour mission essentielle de veiller à la bonne conservation de la vingtaine de livres que Léo a écrite pour qu’il en soit fait bon usage.
L’un d’eux nous vient à l’esprit en ces temps troublés :
Les fureurs du XXème siècle… (éd. Le Temps des Cerises, préface Jean Ortiz, 2nde édition, 2016)

Savoir d’où l’on vient pour savoir où l’on va … Léo n’a jamais désespéré… On lira notamment avec le plus grand intérêt les pages évoquant les années 1939-40 … Quand les fascismes envahissaient l’Europe …
Puisse cette expérience inspirer nos actions pour l’émergence d’une grande Culture de la Paix et de la non-violence.
Une culture adaptée au temps des armes radioactives remises sous les projecteurs des médias avec la crise ukrainienne.
Cette culture, novatrice et réconciliatrice devrait devenir une priorité politique pour toutes les femmes et les hommes de progrès.

Bonne lecture!
Michel CIBOT
Président de l’ALF


A commander chez votre libraire ou sur le site des éditions Le Temps des Cerises https://www.letempsdescerises.net/?authors=leo-figueres

60ème anniversaire de « Charonne »: 8 février 1962

     Pour le 60ème anniversaire du massacre de Charonne aura lieu le 8 février à 18h au Métro Charonne un rassemblement organisé par le Comité Vérité et Justice Charonne et soutenu par de nombreuses organisations. Fabien ROUSSEL, secrétaire national du PCF prendra la parole.
(Voir ci-dessous  programme des commémorations et l’appel de soutien)
Nous vous invitons à y participer massivement. À la mémoire des victimes (9 militants à la CGT dont 8 communistes) et pour exiger que le crime d’état soit reconnu pour cette répression sanglante et pour les assassinats par la police de manifestants algériens dans les rues de Paris quelques mois auparavant.

     Léo Figuères comme dirigeant du PCF fut un des organisateurs de la manifestation du 8 février 1962 et fut à la tête du cortège. Dans ses mémoires voilà comment Léo relate l’évènement (extrait) :
« Moi-même et deux autres élus ceints de nos écharpes allèrent à la rencontre du commandement des forces de police pour l’informer de l’ordre de dispersion de la démonstration… c’est alors que nous approchions des unités policières que se produisit la provocation qui devait faire tant de victimes. Je criai en vain aux policiers que les manifestants n’allaient pas plus loin. Sur un ordre bref, une horde d’hommes en noir s’ébranla, longues matraques en mains et je n’eus que le temps de m’aplatir au sol. Certains me marchèrent dessus, je sentis à plusieurs reprises les coups de gourdin qu’on me donnait sur la tête… la première vague policière passée des camarades m’enlevèrent en hâte du milieu de l’avenue où je restais étendu et me mirent à l’abri. Ils me sauvèrent ainsi la vie. De nouvelles unités policières se ruaient déjà à l’assaut des manifestants, les brutalisant et allant chercher les gens jusque dans les immeubles… À la polyclinique des Bleuets, appartenant alors aux syndicats des ouvriers métallurgistes, on me dispensa les premiers soins. J’avais des blessures sur tout le corps, à la tête et des doigts écrasés. Le personnel d’un dévouement inlassable se trouvait à bout de forces tant était élevé le nombre des blessés, l’on comptait déjà plusieurs morts… Je retournais, le bras et la tête bandée, à l’Humanité où siégeait la direction du PC pour organiser la riposte populaire à cette sanglante machination du pouvoir. Le bilan était tragique : des centaines de blessés et neuf morts, tous des militants ouvriers et à l’exception d’un seul, tous des militants communistes ».
(Communiste, une aventure militante  et  Passé et avenir d’une espérance, Léo Figuères, éd. Le Temps des Cerises)