Archives du mot-clé colonialisme

Disparition du général Giap le 4 octobre 2013

Giap013GiapLéo012

                                    Hommage de l’ALF
A l’attention de Monsieur l’Ambassadeur de la République Socialiste du Vietnam en France, Monsieur Duong Chi Dung
Monsieur l’Ambassadeur,
     Nous apprenons avec beaucoup de tristesse le décès du général Vo Nguyên Giap. Pour l’association « Amis de Léo Figuères », cette grande figure de votre pays, le Vietnam, a une double résonance : celle du combat anticolonialiste et celle de notre solidarité pour votre indépendance à travers la personnalité de Léo Figuères. Il fut un des premiers Français à rencontrer le général Vo Nguyên Giap pendant la sale guerre coloniale de la France.

     Permettez nous de rappeler un souvenir de Léo Figuères : le général Vo Nguyên Giap dans la jungle en 1950 lui déclara  « Nous aurons de durs moments à passer avant de contraindre les colonialistes à quitter notre pays. Mais quand nous jetons un regard en arrière et constatons le chemin parcouru depuis 1941, la victoire finale ne fait plus aucun doute pour nous » … cette victoire vit le jour à Diên Biên Phu, et comme le dit Léo Figuères, quand à son retour il réclama au gouvernement français d’engager des pourparlers avec les dirigeants du Vietnam : « mieux aurait valu pour notre pays saisir la petite chance de négociation et de paix qui s’était ouverte dans l’été 1950. Nous aurions pu lui éviter Diên Biên Phu ».
     Le général Vo Nguyên Giap fut un grand chef militaire qui a su allier un grand sens de la stratégie et la mobilisation du peuple vietnamien pour la noble cause de l’indépendance et la réunification du pays.

     Pour nous qui avons participé aux manifestations contre l’agression criminelle des USA et pour la paix au Vietnam, le général Giap est une légende, un héros qui restera un exemple de la lutte opiniâtre pour la libération de son pays et le socialisme.
     Nous nous inclinons avec respect devant la mémoire du général Giap, il restera à jamais dans nos souvenirs.
Monsieur l’Ambassadeur, nous vous remercions de transmettre au peuple vietnamien les plus sincères condoléances de l’association « Amis de Léo Figuères ».
Mr Michel Cibot
Président d’ALF

Décès d’Henri Alleg le mercredi 17 juillet 2013

L’ALF exprime sa tristesse devant la disparition d’Henri Alleg, un grand homme, un héros des temps modernes, un homme simple.
Henri Alleg fut un homme courageux, « la petite voix qui dit non aux parachutistes », qui a survécu aux tortionnaires colonialistes. Il dénonça les horreurs du colonialisme commises au nom de la France qui ainsi se déshonora en Algérie. Comme l’a dit son ami Léo Figuères, il a combattu « le système de domination le plus abject et le plus totalitaire qui soit, car il enlevait à des peuples jusqu’à leur nom et leur imposait un régime fondé sur la domination raciste des colonisateurs ». Henri Alleg a été un des combattants qui ont permis l’effondrement de ces empires coloniaux responsables de millions de morts et au sein de l’ACCA il a participé jusqu’au bout aux luttes anticoloniales et dénoncé les falsifications de l’histoire du colonialisme.
Henri Alleg fut jusqu’au bout un communiste conséquent, luttant contre le capitalisme destructeur, fidèle aux idéaux révolutionnaires, sans faire de concession aux idées dominantes qui prônent à la fois la renonciation au changement de société et le rejet de toutes les expériences passées de transformation sociale. Au contraire Henri Alleg, loin de céder à une autophobie qui stérilise l’action des communistes, a condamné la contre révolution et « le grand bond en arrière » des pays de l’Est européen, comme l’ex URSS, avec son cortège de désastres sociaux. Henri Alleg s’est toujours prononcé avec conviction pour un  projet de socialisme en France comme véritable alternative au capitalisme.
Henri Alleg est un exemple pour nous tous, puissions nous avoir son courage pour continuer son combat.
Nous le saluons avec respect et admiration. Nos pensées vont à ses fils et à sa famille.