L’histoire soviétique vue par un témoin du siècle

Présentation du livre par Jean Paul Pierrot, journaliste à L’Humanité
l’Humanité, Jeudi 16 novembre 2017
Octobre 1917, la Révolution en débat de Léo Figuères.
Réflexion sur la Révolution russe et ses suites
Préface de Christian Picquet
Le Temps des Cerises, 306 pages, 17 euros
Acheter

En 1998, Léo Figuères, le vétéran du PCF, élu en 1945 plus jeune député et qui resta maire de Malakoff jusqu’en 1996, publiait un livre au titre choc, Octobre 1917, la révolution en débat, opportunément réédité et préfacé par Christian Picquet. Ce livre, qui est celui d’un témoin engagé du siècle inauguré en 1917, conserve toute son actualité, les interrogations qu’il exprime, les explications qu’il esquisse n’ont rien perdu de leur pertinence. « Puisque nous avons à présent sous les yeux le film complet des événements depuis 1917, nous devrions pouvoir nous livrer à une analyse sérieuse et équitable en dépassant à la fois le temps des nostalgies et celui des dénigrements », écrit l’auteur. Et précisément, son livre ne se limite pas à la révolution, c’est l’histoire de l’Union soviétique que Léo Figuères déroule de manière synthétique et pédagogique. Il observe notamment que la machine économique à bout de souffle avait été mise en place dans les années 1930 sans que des réformes l’aient jamais modifiée…
Jean-Paul Pierrot

Succès pour la Révolution en débat à Malakoff le 14 octobre

Nous vous remercions d’avoir assuré le succès de l’initiative du 14 octobre 2017, une journée de conférences et de festivités pour le Centenaire de la Révolution d’Octobre 1917, organisée conjointement avec la Jeunesse Communiste, le PCF, l’ARAC, l’ACCA et les éditions Temps des Cerises autour du livre de Léo Figuères « Octobre 1917, la révolution en débat« . Plus de 200 personnes y ont participé dont une centaine de jeunes à la soirée animée par la JC.
Que madame Catherine Margaté qui assurait la présidence de cette journée, madame la maire Jacqueline Belhomme et les élu-e-s de Malakoff présent-e-s soient chaleureusement remercié-e-s.
Les vidéos des conférences de l’historien Guillaume Roubaud-Quashie et du responsable politique Christian Picquet, filmées et montées par le Groupe Relais que nous remercions, sont maintenant disponibles sur Vidéos du 14 octobre 2017 clic

À vous revoir lors de notre prochaine initiative … apportez votre soutien, rejoignez ALF !
Le bureau d’ALF : Annick Bellesort, Isabelle Figuères, Chantal Guerre, Claudine Hurpeau, Myriem Misiti, Marylène Stark, Michel Cibot, Gilles Figuères, Gilles Leroux, Claude Lhomme, Gérard Lhomme, Miloud Sebaa.
  

Reds, film de Warren Beatty au cinéma Pagnol le 12 octobre à Malakoff

Les Amis de Léo Figuères
sont heureux de vous convier à
la projection spéciale et unique du film
REDS de Warren Beatty
Jeudi 12 octobre à 19h30
Cinéma Marcel Pagnol
24 rue Béranger à Malakoff
ENTRÉE LIBRE
Le philosophe et directeur des éditions DELGA, Aymeric Monville, fera la présentation du livre de John Reed « 10 jours qui ébranlèrent le monde » dont s’est inspiré le film.
Bande annonce du film (clic)

Clic sur image
mosaiqReds3

100ème anniversaire de la Révolution d’Octobre 1917

Pour le centenaire de la Révolution d’Octobre 1917, grande journée « La révolution en débat »
le samedi 14 octobre à Malakoff (92), à partir de 14h
salle Jean Jaurès, 13 avenue Jules Ferry
(parking libre sur place, métro ligne 13 « Malakoff-Plateau de Vanves »)
Sous la présidence de madame Catherine Margaté (maire honoraire de Malakoff)
avec Guillaume Roubaud-Quashie et Christian Picquet,
à l’invitation des : Amis de Léo Figuères-ALF / JC / PCF / ACCA / ARAC / éditions Le Temps des Cerises.
Buffet
Soirée festive et musicale avec Soy Cuba et DJ.
Programme : Clic sur image
flyer100%

La révolution en débat à la Fête de l’Humanité

La Révolution russe en débat à la Fête de l’Humanité, dimanche 17 septembre à 15h
Présentation-débat du livre de Léo Figuères « Octobre 1917, la révolution en débat », préfacé par Christian Picquet (essayiste, fondateur de la Gauche Unitaire, responsable du PCF)
– au stand des Amis du Temps des Cerises (avenue Louise Michel)

Le Temps des Cerises éditeurs, 306 pages, 17 euros
Acheter

pub100%

Se souvenir d’ Hiroshima et Nagasaki

Interdire toutes les armes nucléaires
72 ans après les attentats criminels des États-Unis sur les villes japonaises d’Hiroshima et de Nagasaki – les 6 et 9 août – et compte tenu des centaines de milliers de victimes, il est maintenant plus urgent que jamais d’exiger l’interdiction de toutes les armes nucléaires dans le monde…

En rendant hommage aux victimes de la terreur nucléaire d’Hiroshima et de Nagasaki, en évoquant l’objectif de l’Appel de Stockholm du Conseil Mondial de la Paix en 1950 pour un monde exempt d’armes nucléaires, et en réaffirmant notre engagement et notre détermination pour la cause de la paix, et pour construire un monde de progrès social et plus équitable, nous appelons toutes les forces pacifiques et anti-impérialistes de paix à accroître leur lutte pour :
L’interdiction de toutes les armes nucléaires et des autres armes de destruction massive, et pour le désarmement général et contrôlé;
– Le rejet de l’installation du système anti-missile des États-Unis et de l’OTAN et l’abolition de toutes les bases militaires étrangères;
– La défense des principes de la Charte des Nations Unies, de la défense de la paix, de la souveraineté des États et de l’égalité des droits des peuples.
Communiqué du Conseil Mondial de la Paix (6 août 2017)

Henri Malberg, un communiste optimiste et fidèle, nous a quittés

Notre ami Henri Malberg est décédé le 13 juillet 2017. Henri avait rejoint le Comité d’honneur de notre association. Il avait écrit la préface du livre de Léo Figuères, édité à titre posthume, « De Trotsky aux trotskysmes », il y écrivait, c’est un « livre important parce qu’il accepte l’inconfort des remises en cause pour rester fidèle à l’essentiel ». Henri Malberg avait également participé au débat pour la présentation du livre le 12 novembre 2013.
Henri Malberg avait échappé aux camps de la mort, il adhéra à l’idéal communiste dès 1944, tout au long de sa vie il lutta pour cet idéal. A son propos Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, écrivait « Nous perdons un grand homme, un communiste qui restera gravé dans nos mémoires et auquel nous devons le serment de continuer le combat auquel il a tant donné ».
Henri Malberg, hommages à la mémoire d’un incorrigible communiste (l’Humanité, 17 juillet 2017)

Pour la reconnaissance des crimes coloniaux commis par la France

Une pétition lancée à l’attention des citoyens réclame la reconnaissance des crimes coloniaux commis par la France.
http://www.mesopinions.com/petition/politique/reconnaissance-crimes-coloniaux-commis-france/27715
Le politologue et universitaire Olivier Le Cour Grandmaison
, auteur de l’appel, explique l’urgence de rendre justice aux victimes du colonialisme et à leurs descendants.
De nombreuses organisations et personnalités se sont jointes à cet appel.
« … déportations, exécutions sommaires et massacres ; autant de pratiques qui ont été constitutives de la construction et de la défense de l’empire colonial français. Les massacres de Thiaroye au Sénégal (décembre 1944), ceux de Sétif, Guelma et Kherrata en Algérie, qui débutent le 8 mai 1945 et leurs dizaines de milliers de morts, en témoignent sinistrement.
Il y a soixante-dix ans, au mois de mars 1947, la guerre d’Indochine et l’insurrection malgache débutaient. Le 1er novembre 1954, un conflit long et sanglant commençait en Algérie.
Entre 1945 et 1962, la France a donc été presque constamment engagée dans des opérations militaires coloniales qui se sont soldées par près d’un million de morts.
N’oublions pas la guerre longtemps occultée menée au Cameroun (1955-1971) et les répressions sanglantes des militants guadeloupéens et kanaks… »
Texte complet de l’appel et des premiers signataires « Reconnaissance des crimes coloniaux commis par la France »